Les maladies articulaires chez les patients hémophiles

Le Pr Jean-François Schved, chef du département d’hématologie biologique du CRC-MHC de Montpellier, revient sur la prise en charge de l’hémophilie et notamment des maladies articulaires chez les séniors atteints d’hémophilie.

Quelles sont les atteintes articulaires chez les patients hémophiles ?

« Dans l’hémophilie, le but c’est de faire en sorte que nos hémophiles atteignent l’âge adulte sans avoir d’atteintes articulaires. Mais les hémophiles adultes actuels et les seniors sont des gens qui n’ont pas pu bénéficier des traitements actuels de l’hémophilie, ils ont donc déjà des atteintes articulaires. Et là-dessus va se surajouter l’arthrose liée à l’âge, qui nous guette tous, et donc sur une articulation déjà défaillante avec souvent déjà des rétractions tendineuses, des arthropathies musculaires, toutes les atteintes de l’arthrose liées à l’âge vont être amplifiées par le fait que l’on est sur un terrain d’appareil locomoteur dégradé. »

Comment ces maladies sont-elles prises en charge ?

« Il faut surtout les faire participer à la prise en charge, donc je parlais tout à l’heure du sport, mais il y a aussi tous les soins de kinésithérapie. Puis surtout il faut que tout ce qui concerne l’appareil locomoteur chez l’hémophile soit pris en charge par des médecins spécialistes qui connaissent l’hémophilie, parce qu’on peut faire des gros dégâts si on traite un hémophile comme un sujet normal, parce qu’une infiltration chez un hémophile, si on ne la protège pas avec un facteur anti-hémophilique, ça va donner des catastrophes. Donc il faut être très prudent, il faut des équipes pluridisciplinaires avec des rhumatologues et/ou des médecins rééducateurs fonctionnels qui connaissent l’hémophilie. »

L’arthrose touche-t-elle plus les patients hémophiles âgés que le reste de la population ?

« L’arthrose a des conséquences plus ennuyeuses. L’arthrose va survenir sur une articulation déjà dégradée ou sur un membre inférieur déjà dégradé. Parce qu’en matière d’hémophilie, toutes les articulations peuvent être touchées : le coude, le genou, la cheville. Donc quand on traite un hémophile, on doit s’intéresser non pas à une articulation, mais à la fonction de la marche. La fonction de la marche fait que, il faut avoir hanche, genou, cheville en tête. Quand par exemple vous avez un genou qui est malade, la cheville va souffrir en dessous, et puis le membre contre latéral aussi, donc on doit toujours réfléchir dans la globalité sur la maladie articulaire. »

Les atteintes articulaires & l'arthrose dans l'hémophilie

Quelles sont les atteintes articulaires chez les patients hémophiles ? Comment les maladies articulaires sont-elles prises en charge ? L’arthrose touche-t-elle plus les patients hémophiles âgés que le reste de la population ? Le Pr Jean-François Schved, hématologue, chef du département d’hématologie biologique au CHRU de Montpellier et Professeur de médecine à l’université de Montpellier, répond à ces questions.

NP-21993

HAUT