Le sport en salle

Avec près de 5,5 millions d’adhérentsles salles de sport et de fitness ont le vent en poupe en France. Elles ont notamment la cote auprès des 18-34 ans : 33% d’entre eux font du fitness2. La pratique est-elle indiquée lorsqu’on est hémophile ?

Pour Sébastien Lobet, spécialiste de la rééducation des personnes hémophiles aux cliniques universitaires Saint-Luc, à Bruxelles, s’y adonner est possible. C’est même souhaitable. Explications.

« Le fitness permet de travailler les composantes cardio-respiratoires. Vélo elliptique, rameur, marche rapide sur tapis roulant (avec ou sans côte), cardio wave… Tous ces appareils peuvent être utilisés par les patients hémophiles sous réserve de respecter certaines précautions.

 

Pour être en bonne forme, il faut faire un minimum entre 25 et 30 minutes de cardio, au moins trois fois par semaine. Le sport en salle est excellent pour maintenir une bonne masse musculaire, laquelle permet de prévenir les saignements.

Il peut être pratiqué par les patients qui n’ont pas de lésions articulaires majeures. A condition de respecter certaines précautions.

 

D’une manière générale, il faut éviter les hyper sollicitations et ne pas envisager la prise de masse, en soulevant des charges démesurées par rapport à l’appareil musculo-squelettique. Un conseil qui vaut pour tout le monde. L’important est de se faire encadrer par un professionnel de la salle de fitness, habilité à montrer comment pratiquer les exercices de manière adéquate ».

« En cas de lésions articulaires, une prise en charge par un kinésithérapeute est indispensable. Sa présence est requise lorsqu’il y a une arthropathie. C’est lui qui servira de coach de salle de fitness, du moins au début. Ses conseils permettront ainsi de réaliser les exercices correctement sans développer de lésions. Un encadrement important durant les premières séances, pour pouvoir voler de ses propres ailes par la suite ».

Les témoignages exposés par les experts, les patients ou l’entourage des patients sont personnels et indépendants. Ils sont fournis à titre d’information et n’ont pas pour objet de donner des avis.

 

 

 

NP-9553

Sources

1. Observatoire de la Franchise.

2. Baromètre pratique sportive 2018.